Mon voyage en Tasmanie, mes conseils

Aller au bout du monde et découvrir la Tasmanie, telle était mon défi récemment, du coup c’est parti, en route pour ce pays qui m’ai totalement inconnu.

La Tasmanie est un pays condamné a demeuré dans l’ombre du géant australien. Isolée, elle est restée protéger. Sa terre et sa végétation sont à l’état brut. La Tasmanie a été découverte au XVIIème siècle, elle servi d’escale d’illustres explorateurs. La violence des océans, des vagues, le vent ont depuis toujours frappées ses côtes. L’île est longtemps restée inaccessible aux rares navigateurs qui s’y aventuraient. Géographes et marins vont lui donner une existence concrète, ils dessinent ses contours et ainsi la révèlent au monde. L’île n’a pas beaucoup changé depuis la venue des européens. Au large de la plus grande ville de Tasmanie qui n’est autre que Hobart, un ami à moi vit à Bruny depuis des années et m’a fait découvrir les merveilles de ce pays.

Bruny :

C’est une petite île de Tasmanie, c’est là que m’a emmené mon ami. Le paysage y est magnifique. Traverser cette petite île du Nord au Sud, c’est aussi se rapprocher de la fin du monde terrestre. Sur cette île se trouve un phare, un dernier repère, un dernier témoignage sur ce bout de terre. Si la Tasmanie est une île un peu oubliée, son port Hobart est connu des scientifiques du monde entier, c’est là que j’ai embarqué à bord de l’astrolabe, un célèbre navire français  pour 20 jours de mer pour rallier le pôle sud. Ce navire a pour mission de ravitailler la base de recherche Dumont d’Urville où vivent une centaine de scientifiques. D’Octobre à Mars, c’est l’été austral, et la banquise se fissure, le voyage est enfin possible. Les scientifiques débarquaient des quatre coins de la planète et ont su protéger les terres de glaces de l’antarctique, le pôle sud est devenu un sanctuaire universel. Les tasmaniens sont très engagés pour garder leur terre intacte, des régions entières de leur île sont aujourd’hui classées au patrimoine mondial de l’humanité.

tasmanie-voyage

Le lac Peter :

Situé en plein cœur de la Tasmanie, le lac Peter est la plus grande réserve d’eau douce de l’Australie. Dans les années soixante-dix, on y construit plusieurs barrages faisant disparaitre d’immenses plages de sable. Les tasmaniens scandalisés sont devenus d’ardent défenseurs de leur île. Ce lieu symbolise aujourd’hui la lutte pour la sauvegarde de la Tasmanie.

Bref, j’ai vraiment adoré mon périple en Tasmanie car j’ai pu découvrir à quel point ce pays pouvait être aussi fascinant, il est vraiment magnifique. Je pourrez vous parler de la Tasmanie sans fin, de recette de cuisine aussi, si ça vous intéresse, allez voir ici. Lorsque j’ai découvert Strahan et ses alentours, j’ai réellement été en admiration devant tant de beauté avec les chutes d’eaux incroyables et une forêt tropicale carrément belle et verdoyante. J’ai pu faire quelques activités comme par exemple faire du kayak et une croisière sur la Gordon River qui était fort agréable. Vraiment, je ne pensais pas que Tasmanie pouvait me donner autant de frisson, c’est un pays qui mérite vraiment que l’on s’y intéresse.

Post navigation